Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2013

J'ai été volée par un noir

Maintenant, c'est fait.

J'ai le droit de m'exprimer en toute légitimité sur le racisme et l'insécurité.

Youpi !

(Encore un argument que la subtile - mais feu - Gauche Populaire n'aura pas).

Je ne vis plus dans les beaux quartiers depuis un certain temps. J'ai été cambriolée deux fois. Et je m'étais déjà fait voler un portable par une bande de petits cons.

Mais là, c'est immense.

racisme,insécurité,gauche populaire,agression,société,vol,iphone

Il était noir, ado, capuche.

J'ai eu un pressentiment quand il s'est approché vers moi sur la gauche, j'ai ralenti le pas, eu le temps d'engager un dialogue avec moi-même pour combattre cette appréhension et faire confiance à l'humanité qui me trahit peu.

Et il s'était emparé du téléphone, de l'IPHONE, ma maison-coquille-drogue super dure.

Alors, s'est engagé un combat avec lui, le jeune, dont j'ai arraché la doublure de sa parka, l'objet s'est échappé de ses mains, j'ai de nouveau dialogué avec moi-même quant à l'intérêt qu'il y aurait à mourir pour un téléphone même s'il y avait eu des photos de gens nus dedans, plutôt que pour son pays.

Je l'ai lâché, rapide comme l'éclair il a ramassé ma vie-mon téléphone et filé.

La flic était fière de moi. Quand on a passé en revue toute la séquence au commissariat, pas pour rattraper mon voleur mais que l'assurance me rembourse, passage obligé, elle était contente. Ca enverrait un bon message au voleur. Et elle s'y connaît, elle avait pris 4 dépositions du même ordre dans la journée. J'étais son héroine du jour, j'ai tout raconté en large et en travers car je m'ennuyais pendant qu'elle faisait les papiers car JE POUVAIS PAS CONSULTER MON TELEPHONE pendant ce temps. Il est possible qu'elle ait le coeur un peu plus léger la prochaine fois qu'elle achètera sur ses deniers personnels l'encre utile à l'utilisation d'un tampon encreur, tampon qui doit ABSOLUMENT attester que la République Française reconnaît mon témoignage, République qui ne fournit pas l'encre. C'est trop cher.

Puis, sans trop y croire, on a fait semblant de chercher le voleur, j'avais le mec en tête, je l'ai décrit, malheureusement il avait la peau noire, les yeux foncés et les cheveux noirs et frisés, ce qui doit correspondre à pas mal d'hommes d'origine africaine. Heureusement j'avais "traits fins", comme indication mais c'est pas un critère qu'ils utilisent. Le fichier a sorti une photo, c'était pas mon type.

Ce qui m'a un peu calmée dans toute cette histoire, alors même que j'étais rentrée chez moi en pleurant et en agonisant ce mec après le vol, c'est de voir plusieurs ados rentrer dans le commissariat avec les menottes aux mains, je les enviais pas, ils me faisaient pitié, ils étaient mignons, le mien aussi aurait eu l'air mignon, désarmés, aux bras de flics en civil qui avaient l'air sympas, pas bravaches, je les trouvais petits pour être menottés, suis-je trop sensible ?

Depuis, je confesse, mon cerveau et moi dévisageons les ados noirs aux traits fins pour reconnaître celui qui m'a GRAVEMENT MIS DANS LA MERDE. Parce que je suis nomade. Entre mercredi soir, moment du vol, et vendredi soir prochain, j'aurai pris 8 trains et pas pour aller en week-end. Sans mon doudou. Avec ses plans, ses horaires de trains, Instagram, Facebook, Beauté Test, le site de la RATP, le lien direct avec mon assistante qui m'envoie les références de mes e-billets, Marmiton, les SMS avec X, les commentaires sur les posts, Spider solitaire. Et le téléphone que m'a fourni SFR, une antiquité dont je touche le minuscule écran machinalement (il ne se passe rien, sinon que s'y dépose du gras), ne se recharge pas.

Donc depuis tous les ados noirs sont mon potentiel agresseur, pour 1 seconde, le temps que je les dédouane.

Mais je n'ai pas peur.

racisme,insécurité,gauche populaire,agression,société,vol,iphone

La prochaine fois qu'un ado noir viendra vers moi, je serai sur mes gardes car mon cerveau fait son job, il a raison, utilise l'information disponible, son expérience. Ca passera. Parce que mon cerveau est malin, plastique, il aura d'autres choses à emmagasiner, ça l'épuisera.

Apparemment, c'est parce que j'ai du fric, un boulot, que je vis dans un lieu vivant, que je réagis comme ça.

A Brachay, un village où l'on vote à 72% pour Marine Le Pen, il n'y a plus de commerces.

La conclusion s'impose, pour le maire de Brachy : «L’immigration, on ne va pas tourner autour du pot, c’est le problème. Je ne suis pas raciste, les étrangers, on en a eu besoin au moment de la reconstruction d’après-guerre mais, avec la crise et le chômage, on ne peut pas accueillir tout le monde. Ici, il y a juste un Hollandais qui a racheté l’ancien couvent.»

11/07/2011

Un dernier héros de la république (prof, pffeuh)

Le témoignage qui suit est celui d'un jeune professeur effectuant sa première année d'enseignement de la littérature auprès de 4x30 abrutis.

Au fil de la lecture, des mois, vous verrez son désespoir se maintenir intact. Ni plus, ni moins.

Mes 4ème m'ont tué. J'en ai deux classes, plus deux aussi de 5ème.

J'ai fait pleurer un 5ème hier, à qui je voulais prendre son carnet de liaison pour y mettre un mot. J'étais partagé entre le rire et la gêne...

entre les murs,éducation national,capes,réforme,rythmes scolaires,luc chatel,concours,jacques grosperrin


Sachez déjà que certains jeunes élèves m'appelent Maman ou Madame, lorsqu'ils se tromptent à cause de la fatigue...!

Concernant les Roms sur qui il est sain de se défouler : Moi, je tape sur un de mes élèves de 5ème (qui ressemble à un champignon roux) trop bavard... Mais bon, je vais arrêter : une gamine m'a dit que c'était de la violence. D'ailleurs je reconnais que je fais ce geste de plaisanterie brutale avec lui car il est en fait très gentil, alors que, ce sont les gros cons de 4ème que je coudrais frapper, mais je ne m'y risque pas.

entre les murs,éducation national,capes,réforme,rythmes scolaires,luc chatel,concours,jacques grosperrin


J'arrête de lire pendant quelques temps pour cause de crise de boulot intense, avec conseils de classe (et parents gaucho-libertaires qui m'allument pour cause charte de comportement en classe à faire signer, qui fait redite "avec le réglement intérieur, et si tous les profs faisaient pareil, et d'ailleurs, j'ai été dans l'enseignement, je ne faisais pas comme ça, si vous aviez des enfants, si vous en avez un jour, vous verrez, l'autorité, ça ne passe pas par ça..." (je m'égare). (sorry) (le parent gaucho-libertaire FCPE est-il en fait un vieux con réac d'ultra droite? A creuser.)

entre les murs,éducation national,capes,réforme,rythmes scolaires,luc chatel,concours,jacques grosperrin

Bah, ça va, mais j'ai actuellement ma 4ème angine en 1 mois et demi, à force de crier sur les affreux 4ème. Là, je fais gentiment une lettre d'un enfant d'Hiroshima, ça les intéresse moins que la bombe en elle-même (connards de gosses, engeance hérétique va!).

Moi, ce qui me fait rire jaune aujourd'hui, c'est : les 5ème se lançant des radis, récupérés à la cantine, au CDI, en pleine recherche pour un exposé sur Molière.

entre les murs,éducation national,capes,réforme,rythmes scolaires,luc chatel,concours,jacques grosperrin


La dernière blague des 4èmes n'est pas si drôle, et un peu vulgaire (that the reason why I didn' talk about it). Vendredi, j'ai viré de mon cours un 4ème qui faisait le con. Il sorti alors une sucette en disant "chouette", et qu'il allait pouvoir la manger. Il a refusé de me la donner, j'ai fait un scandale, mais rien n'y fit. In fine, alors qu'un pion est venu le cherhcer, son meilleur pote a lancé : "Il vous l'a mise profond, hein, Monsieur".

L'après-midi de cette journée, on a aussi balancé sur mon bureau (sans que je puisse identifier qui) une capote usagée... Bon, les 5ème m'ont fait des exposés sur le théâtre géniaux, avec de véritables rideaux de théâtre en velours rouge cousus sur leur panneau de présentation...

entre les murs,éducation national,capes,réforme,rythmes scolaires,luc chatel,concours,jacques grosperrin


Eh bien, oui : de nos jours, prof est un métier qui se fait obligatoirement bourré, à quoi que ce soit. (Tenir le coup je dois). (Aujourd'hui les 4èmes se sont balancés des minuscules pommes).

Les 4èmes n'apprécient pas pour finir l'année de voir Les Liaisons dangereuses de Frears. Tsss tss. Manque de culture, de goût et manque de psychologie - car le voir, c'est me comprendre, je suis tous les personnages.

Je suis en plein dans les conseils de classe... Et je me venge : j'ai empêché que 3 pestes de 4ème aient des félicitations ou encouragements!!!!

entre les murs,éducation national,capes,réforme,rythmes scolaires,luc chatel,concours,jacques grosperrin


Proposition de réforme : supprimer de la cantine les petits aliments durs qui peuvent servir de projectile en classe.

23/06/2011

L'original à la copie tu préféreras ? (11ème commandement)

A mon habitude, je ferai simple.

A priori on préfère Marilyn Monroeà Michèle Laroquemême si les deux ont effleuré les lèvres de politiciens racés. C'est humain.

J'ai pas des lettres suffisantes pour embrouiller l'affaire. Je termine rarement mes phrases par "en achever la radicalisation".

Je voudrais seulement dire qu'il y a néanmoins un choix à faire entre la qualité et le prix.

Prenez ces sacs :

9171308300463.jpg

L'un Velvetine et l'autre Mango. L'un accuse l'autre d'avoir copié

La créatrice indépendante française contre le géant espagnol gnagnagna-et-gnagnagna.

La copie n'est pas conforme, le prix non plus.

Chacune fera son calcul.

 

A moins que l'affaire ne se complique.

Il y a un domaine dans lequel la copie est d'une belle pureté : l'industrie pharmaceutique.

Où il est déconcertant de facilité de produire une molécule équivalente à une autre, la princesse, enfin, la princeps. 

Mais seulement après que le brevet soit tombé dans le domaine public.

Le prix d'un médicament, c'est le prix de sa recherche (ET DU MARKETING, faisons comme si non). 

Pas le coût de la molécule, peanuts. Pas comme du cuir gras voyez. On assemble pas non plus les molécules à la main avec de la bonne main-d'oeuvre. 

C'est cher, un médicament, parce que quelqu'un a pensé.

On attendra les dizaines d'années convenues avant de génériquer, pour protéger l'audace d'innover.

On n'aura pas sa vile copie à bas prix facile.

 

"Peuh, peuh, peuh" dit Mango.

"Les deux sacs sont la conséquence des tendances de la mode du moment". Que Mango dit. 

 Personne n'a créé. Ca s'est imposé.

 

Vous, vous pourriez avoir envie de rendre hommage au talent de la styliste et payer plus pour gagner non pas uniquement en qualité mais en dignité.

 

C'est votre affaire et ne m'intéresse plus trop.

En revanche, je voudrais bien anticiper les résultats du Front National au premier tour de la présidentielle. Comme ça.

Le Pen père a toujours prétendu qu'on (le français) préfèrerait l'original à la copie mais je demande en vertu de quoi ?

Je ne crois pas que les idées politiques soient protégées. 

C'est le premier qui l'a dit qui ga-gne-ra. Non.

Aucune propriété intellectuelle ne devrait jouer.

Pourtant, n'est-ce pas ce qu'il revendique, benoîtement ?

 

On (le français) choisira plutôt en fonction du rapport rapport qualité / prix entre l'UMP et le FN.

Longtemps, il y eu une vraie différence de "qualité" entre l'original et sa copie. Le hard-core était du côté du premier.

Mais ça coûtait bonbon, d'afficher ses accointances fascistes. Ca avait mauvaise réputation.

Un duel à la Velvetine / Mango. 

 

Comme qui dirait, tout a changé. 

L'hétérophobie a progressé à pas de Guéant chez nos amis droitistes. 

Les frontistes sont devenus "fréquentables" en niant les négationnistes. 

i.e. Mango a amélioré la qualité de ses produits et Velvetine a baissé ses prix.

Or, qui a commencé ?

Sait-on jamais. Mais c'est lié.

Alors, aujourd'hui : Kif-Kif ?

Les bourricots.

30/05/2011

Où est Ema ?

Si. Je me nomme. Delon'style. Mais j'ai un programme super sympa qui devrait susciter une certaine dose d'enthousiasme.

Aujourd'hui, je dévoile en exclusivité qu'est-ce que je fais quand je ne suis pas dans mon bureau.

Photo 278.jpg

Je suis un mec.

En gros.

Qui me montre des trucs.

Photo 062.jpg

Suis un peu le Kim Jong-Il du logement social.

Je regarde des choses.

Sauf que moi ensuite, je les analyse.

Je ne fais pas fusiller 35 (plus ?) compatriotes pour la beauté du geste .

Photo 324.jpg

Là, par exemple, j'étais très contente du local O.M. (pour Ordures Ménagères). J'y aurais mangé. Je leur ai dit : "on y mangerait". C'est pas un mince compliment. Croyez-moi. On me consulte pour évaluer ce genre de choses quelque peu sioux.

Je marche aussi seule (marquage au sol : check).

Photo 024.jpg

A force, je me suis créé un pantone personnalisé de la couleur saumon. C'est un à-côté pas déplaisant du travail. A la limite de l'enrichissement culturel.

Photo 330.jpg

Ma nature contemplative est nourrie. Et je passe un doigt sur le dessus des boites aux lettres, si j'y pense.

Photo 370.jpg

Enfin j'ai des conciliabules. Je les tiens. Une des grandes émotions à vivre quand on est sur un palier c'est... d'ouvrir la gaine technique.

Déjà, si elle est en fait fermée, on se fait des grands sourires ("c'est bien tenu").

Sinon, 2 possibilités. C'est dégueulasse ou il y a de la drogue. On est contrit.

Photo 017.jpg

Or, pour ne pas m'attirer d'ennuis (un aimant) je ne sais toujours pas comment m'habiller.

Il ne faut pas avoir l'air d'une flic infiltrée.

C'est pervers.

La flic doit tout faire pour pas avoir l'air d'une flic.

Je dois tout faire pour ne pas avoir l'air d'une flic qui aurait tout fait pour ne pas avoir l'air d'une flic.

Ca plonge dans des abîmes.

 

Photo 075.jpg

 

18/04/2011

Le mec de couleur / Color Bloke

On l'appelle Color Bloke en politique (aussi parfois multu-culturalisme) et Color Block en mode mais c'est pareil : le principe est de juxtaposer les identités, ça clashe et in fine donne une méga belle allure à la société.

Théorisation.

imagesCA47X8LU.jpg

Pantalon caucasien, bustier africain, boléro arabe...

L'harmonie trendy.  

Expérimentation

imagesCAE43WY8.jpg

Vulgarisation.

imagesCAEGC905.jpg

Pipeaulisation.

imagesCAJ5IWOG.jpg

Adoption

imagesCAGAM5R2.jpg

Si vous croyez que ça ne va pas à toutes les structures sociales et que c'est pour ça, c'est pas la bonne réponse.

imagesCAZVWD3N.jpg

imagesCADLWO2K.jpg

imagesCAB7DUAA.jpg

imagesCAOUIFQ0.jpg

imagesCARRR3LH.jpg

C'est ce que se sont dit Cameron, Sarkozy et Merkel : le multi-culturalisme c'est trop arty et pas adapté à la médiocrité de nos nations.

Dès lors, assimilons ?

Ca finit toujours par faire du caca d'oie, merci bien.

C'est militaro-chic, quoi.

images.jpg

Sauf si on y met la dose de blanc pour neutraliser les cultures discordantes. 

d.jpg

On va encore se marrer cet été, discrétion assurée.

Alors j'ai un moyen de plus s'amuser : faut PAS-TEL-LI-SER !

03_effected.jpg

L'inter-culturel, ça s'appelle.