Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2012

Les plaisirs (c'est maintenant)

Revenir en France.

soi 555.jpg

Cesser d'écrire autour de la politique ?

Au milieu de "copains" exaltés, fact-checkers et auteurs de bon mots.

soi 630.jpg

Oui.

Au fond, il s'agissait d'anti-fascisme, pour moi, et sur ce point, le joli mois de juin s'avèrera sûrement douloureux.

Mais un sentiment d'oppression long de 10 ans a en partie pris fin dimanche 6 mai.

présidentielle, sarkozy, hollande,

Le champagne, c'était hier, rue Daval, réfugiés dans un bar où serveuses et barmen arabes respiraient.

soi 670.jpg

Sur le chemin, j'ai tapé, à bon escient ou pas, mettons que je m'en repens.

soi 461.jpg

 Il y eut des jours gris, plus d'antisarkozisme que de franche adhésion, longtemps.

soi 547.jpg

Avant de réaliser qu'un hônnète homme, c'était ce qu'il me fallait.

présidentielle, sarkozy, hollande,

Il a réussi l'impossible : lui clouer le bec.

présidentielle, sarkozy, hollande,

Qu'il en soit remercié.

02/05/2012

Ca adhère (aux thèses du Front National)

On nous dit : "Ne confondez pas le parti et ses électeurs".

racisme,xénophobie,élections,présidentielle,sarkozy,fn,vote,front national,sociologie,gauche populaire

En voici la démonstration :

Alors que l'électorat de François Hollande et de Nicolas Sarkozy suit aveuglement son chef, validant la totalité de ses propositions, celui de Marine Le Pen sait prendre de la distance avec le programme de sa candidate.

Un peu de sens critique, que diable et c'est parmi les frontistes qu'est la plus répandue cette qualité !

Concédons un noyau dur.

Cependant, si la répartition des électeurs du Front National était un fruit, ce serait une grosse prune juteuse, pas une mangue dont le noyau occupe 1/3 du tout, pas une noix qui en sommes n'est que noyau.

Dans le cas présent, il s'agit d'un tout petit noyau sur lequel on se casse les dents pour des millions de personnes qui n'ont rien de racistes, monsieur !

racisme,xénophobie,élections,présidentielle,sarkozy,fn,vote,front national,sociologie,gauche populaire

En colère, en souffrance.

Certainement.

Mais xénophobes ?

Tout lepéniste qu'il soit, il a lu l'ensemble des rapports économiques qui montrent que l'immigration présente un solde positif pour la France.

racisme,xénophobie,élections,présidentielle,sarkozy,fn,vote,front national,sociologie,gauche populaire

Comment pourrait-il en contester les conclusions, car, quoiqu'on pense du lien entre le niveau de diplôme et le vote FN, n'est-il pas aussi rationnel que quiconque ?

Petite confidence, pudique, il n'ose l'exprimer en public, mais entre sympathisants, il les appelle CPF, les immigrés.

Les Chances Pour la France !

Il sait. Il sait calculer comme tout le monde ce que l'Etat Français doit à l'apport de ces populations par le biais de l'impôt.

racisme,xénophobie,élections,présidentielle,sarkozy,fn,vote,front national,sociologie,gauche populaire

Bien sûr, on ne peut contester une certaine hétérophobie, légère, assumée, répandue, parfois même drôle.

Quoi ! Vous croyez que l'habitant de Batz-sur-Mer porte dans son coeur celui du Croisic !?!

Il le mouche, le chine, l'asticote, tout comme il fait mine d'haïr l'arabe.

Du coin.

Et même si le premier arabe se trouve à plus de 100 kilomètres de son lieu d'habitation.

C'est ça, la magie Internet, on est tous connectés !

racisme,xénophobie,élections,présidentielle,sarkozy,fn,vote,front national,sociologie,gauche populaire

Non, vraiment, ne prenez pas au sérieux le vote de cet électeur, il est chafouin, et puis ?

Achevons de vous convaincre.

Prenez les islamistes radicaux.

Réfléchissez.

Combien parmi eux sont vraiment antisémites ?

 

racisme,xénophobie,élections,présidentielle,sarkozy,fn,vote,front national,sociologie,gauche populaire

 "J'ai un ami qui est xénophobe. Il déteste à tel point les étrangers que lorsqu'il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter !"

Le grand Devos

22/04/2012

J'ai machine-à-voté

Et j'ai pas aimé.

Oh, si on m'enlève tous mes rites les uns après les autres...

Déjà, je ne détestais pas rencontrer des concitoyens effarés devant la boîte aux lettres du trésor public au moment de la déclaration d'impôts.

Maintenant, on peut faire ça de l'ordi.

présidentielle, élections, war games

Mais voter, j'aurais pas pensé. Je croyais qu'on laisserait ça aux Bill-gatesiens, faut croire que les écolos ont gagné, plus de milliers de petits papiers, jolis papillons civiques.

On envoyait des messages pourtant, en refusant de se tâcher les doigts en prenant un bulletin raciste. On dédaignait la chasse, la pêche et la tradition. Ostensiblement on remplissait nos poches de noms de gauche, même la LCR on jouait avec l'idée de glisser le nom d'un petit-fils de Trotsky dans l'enveloppe.

Les schizoïdes pouvaient dessiner des marguerites ou gribouiller, remplir le a de Chirac et tous les o de Pompidou.

Là, j'ai eu l'impression d'apporter ma voix à Zinédine Zidane, le numéro 10.

présidentielle, élections, war games, hollande, sarkozy, france

S'isoler. Ça aussi, c'était magnifique, soi entre soi, le rideau tiré, dans la cabine d'essayage de la démocratie.

Combien d'abrutis y ont pissé ?

S'avancer vers l'urne de plexiglas, oui, exactement la même matière bien qu'un peu plus cheap que les pantoufles de Cendrillon.

Laisser partir ses convictions, qu'elles se mêlent à celles déjà exprimées qui remplissent l'urne et amortiront leur chûte.

Il faudra ensuite tout démêler, les fachos d'un côté, les cocos de l'autre, puis les gens modérés.

"A voté", doux cri républicain, un bruit sourd quand l'enveloppe, mignonne, bleue, atterrit.

Clac, l'urne est fermée.

présidentielle, élections, war games, hollande, sarkozy, france

Quand j'ai validé mon choix, ils ont asséné un "a voté" franchement pas convaincant, j'étais toujours derrière ma machine, je savais pas quel assesseur le disait, c'est important, de regarder dans les yeux, et de mater la coupe du costume, de celui qui vous baptise électoralement parlant.

Nullissime.

L'impression de jouer au loto, en laissant l'ordinateur choisir pour moi comment devenir riche, sans décortiquer la date d'anniversaire de mes proches pour en faire des numéros gagnants.

En plus, une personne âgée nous a pas mal énervé, il ou elle validait avant de choisir, c'est pas ce qu'il faut faire, c'est pas dans cet ordre, la queue chez Carrefour, avec les machines à moins de 10 articles que s'obstinent à emprunter les gens les moins armés pour cela.

présidentielle, élections, war games, hollande, sarkozy, france

ET SI J'M'ETAIS TROMPE ???

Si mes doigts avaient ripé ?

Il serait resté un peu de gras des 2 croissants que j'avais enfournés le matin sur la pulpe de mon index.

Par exemple.

présidentielle,élections,war games,hollande,sarkozy,france

J'aurais paniqué.

 

19/03/2012

Buisson, personal stylist

Avant, les stars s'habillaient, les présidents avaient des programmes, tous se présentaient seuls, droits dans leurs stilettos, au jugement  de leurs sujets.

Puis vinrent les Raspoutine de la mode et de la politique, conseillers occultes, ils lisent les tendances, la fashionerie naviguant encore à vue, au qualitatif, le doigt mouillé quand en politique, on ausculte, on prend le pouls, la tension, la température, NFS, chimie-iono à coup de sondages.

Mais c'est pareil.

Que serait SPJ sans Patricia Field dans Sex & the city ? Et Sarkozy sans Patrick Buisson ?

Plus c'est gros, plus ça clashe, à la limite du mauvais goût,

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

non, du très mauvais goût, ainsi l'idée "qu'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales comme le propose le PS pourrait conduire à ce que "des étrangers rendent obligatoire la nourriture halal" dans les cantines scolaires".

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Pute au sale coeur, Buisson a abandonné ses collègues frontistes pour une version adoucie de l'idéologie, il a mis du vert d'eau dans son vin pourtant demeure un incorrigible nationaliste.

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Patrick, celui qui devait faire perdre Sarkozy en 2012 suit un programme simplissimo, apâter, bas instincts, en mode compter sur le sexe, en politique, donnez-nous de l'étranger, équation simple pour un homme "intarissable sur la « France horizontale », qui couchait avec l'occupant".

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

 

 

"Les frontières, c'est la préoccupation des Français les plus vulnérables. Les frontières, c'est ce qui protège les plus pauvres. Les privilégiés, eux, ne comptent pas sur l'Etat pour construire des frontières. Ils n'ont eu besoin de personne pour se les acheter. Frontières spatiales et sécuritaires : ils habitent les beaux quartiers. Frontières scolaires : leurs enfants fréquentent les meilleurs établissements. Frontières sociales : leur position les met à l'abri de tous les désordres de la mondialisation et en situation d'en recueillir tous les bénéfices". Le Monde.

Intelligenssimo, même pas faux, en mode respectabilité, mais mon tout est grossier, qui croirait que la dame au final est une sage businesswoman en goguette ?

Tout ça se terminera en centre de rétention.

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Ah, il en faut une sale gueule pour être aussi doué et rester dans l'ombre.

buisson, sarkozy, présidentielle, hollande, sondages, fn, front national, parti socialiste, cher coulter,

 

buisson, sarkozy, présidentielle, hollande, sondages, fn, front national, parti socialiste, cher coulter,

Au naturel, sans le maudit conseiller, ce n'est pourtant pas ça, pas de colonne vertébrale idéologique, no style.

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Sex and the city 1, le film, était une calamité, le deuxième opus s'est pourtant tourné.

Il a fait des millions d'entrées.

Alors ta carte électorale en main, gratos, ne te plante pas de séance.

15/03/2012

Bref, j'ai un frère

Quand il est né, je l'ai pas regardé, il m'a pas regardé, on s'est pas regardé, j'ai dit à ma mère "Je suis sûre que vous l'avez pas fait exprès".

Après j'ai bien aimé, j'ai vu que c'était plus marrant qu'un poupon, j'étais très poupon, j'en avais même une noire, je voulais tous les poupons et surtout les poupons qui faisaient pipi. Et lui le faisait.

Mais ça m'a irrité, quand il a eu la parole, il avait ses petites manières, j'avais pas les miennes, c'était trop mignon, comme dans tromignon, la grand-mère trouvait ça tromignon, les gens dans la rue trouvaient ça tromignon, sa mère trouvait ça tromignon, mes copines trouvaient ça tromignon, son institutrice trouvait ça tromignon, je trouvais ça trop misérable.

Je l'étais.

Il a senti le coup, il est devenu fan, fan de moi, parce que je le valdinguais dans la piscine en hurlant "Eh, monsieur Dingo", "Eh, monsieur Dingo", il savait pas qui était Dingo, il trouvait ça trop drôle, je savais que c'était moyen, j'étais épuisée de la valdinguer dans la piscine en criant "Eh, monsieur Dingo", je voulais être sa soeur préférée et il n'en avait qu'une, alors je le valdinguais dans la piscine en hurlant "Eh, monsieur Dingo".

Il était fan.

Puis, il est devenu méchant, méchant comme une punaise, méchant comme un petit frère, comme quelqu'un qui saurait comment faire sonner un téléphone et le ferait sonner au moment où sa grande soeur attend un appel important, court pour décrocher ce téléphone et rien, rien parce que c'est une blague de ce méchant enfant.

Le petit bonhomme était surtout flippant, pas un enfant normal, à 8 ans il m'a annoncé qu'il aimerait bien avoir son propre studio, il voulait son indépendance, il était flippant, je la voulais pas, j'étais l'ado, je faisais pas de crise d'ado, je réclamais pas à hue et à dia mon indépendance et lui réfléchissais au moyen de rassembler l'argent pour la caution, il était flippant.

Ce type était surtout occupé à brûler des G.I. Joe depuis ses plus jeunes années pour réaliser des films d'action avec des jouets. C'était ce qui le motivait. Mettre le feu à des figurines, non.
Réaliser : oui.

Aujourd'hui, sort une pépite politique faite de ses propres mains, pour le fun, pour pas s'en laver les mains, pour donner le rôle de sa vie à Bambi.


Bref, j'irai voter Hollande par VivementMai

Bref, j'en suis très fière.

12/03/2012

Pas de pardon pour Depardieu

Il y a des associations insolites intéressantes, promesse de "pou pou pidou" tout chauds et de "bap bi dou dam" joyeux.

tumblr_lga0z45Ddo1qbzwwc.jpg

Quand le plus célèbre défigurateur rencontre la plus jolie poupée, on s'attend à une diffraction de la beauté.

tumblr_lgoy4pPUjT1qearaqo1_500.jpg

Il n'y a qu'un "Beat it" qui a pu réconcilier ces deux branches du rock and roll antagonistes, un titre de Michael sur une guitare de Van Halen.

C'est le lippu qui a récupéré le bagage blues quand tu abandonnes la soul au profit de la pop.

tumblr_liupi4Nxey1qearaqo1_500.jpg

Et si le Macguffin était une boîte de soupe ? Vraisemblant ?

tumblr_lm1g0kbLrb1qearaqo1_500.jpg

Le gringalet et la bête, des vies de hauts et de bas, de succès et de reconquêtes, d'engagements politiques et d'humeur religieuse, Ali et Bob ont finalement tout pour se plaire.

tumblr_lm4kc00Ogg1qearaq.jpg

Mais Gérard

Tu fus pas toujours le gros Gégé.

Pétarou le p'tit malfrat, débutant chez la Marguerite, la Duras, t'en as cotoyé de beaux esprits et voilà que tu te salis.

Sarkozy, mon gros, il est trop laid pour toi.