Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2012

Tombeau-ctou two

Le fleuve Niger est traversé mais la ville n'est pas de l'autre côté.

Pas tout de suite là, éloignée de plusieurs kilomètres, dans les terres, au plus près du désert.

Lors de ma deuxième visite, je devais loger chez des amis rencontrés précédemment. Alors nous nous étions mis d'accord par mail quelque temps auparavant. Pas précisément.

L'arrivée, le jour, l'heure, ces informations n'avaient pas été données.

Une fois de l'autre côté du fleuve, j'ai ouvert la fenêtre du 4x4, parlé à un type, un inconnu, il savait que je venais, qui était El Hadje et comment me rendre chez lui.

J'avais compté sur une telle rencontre, j'avais tout misé sur le hasard, pas sur internet, un choix raisonnable, il s'est avéré.

Il savait un peu de tout ça et de manière floue.

Mais nous avons fini par trouver la maison. On était logé gratuitement. C'est-à-dire qu'au bout de quelques jours on a payé la facture d'électricité, les arriérés sinon le courant était coupé.

Le matin, c'était boue verte. Peut-être a-t-on trouvé de la confiture, en tout cas on partageait le pain, eux pour leur soupe peu ragoûtante, nous autrement. Mais le petit-déjeuner était pris en commun.

Puis, on se baladait.

tombouctou2.jpg

univ_tombouctou_1.jpg

Tombouctou_rues.jpg

m-les-anes-de-tombouctou-visoterra-39327.jpg

mali081.jpg

DSC02955.JPG

Il y avait le marché où acheter des fruits, des matchs de foot, quelques discussions, le repos entre midi et deux, à 18h le pain qui sort des fours disséminés dans la ville, dômes de sables, plus tard les brochettes de chèvre, grillées, dégustées dans l'obscurité d'un boui-boui, une bière.

On projetait une promenade dans le désert, on y dormait, chez une Touareg maussade, jolie femme émancipée.

Comme monument on pouvait voir celui dédié à la paix, des armes déposées pour marquer la fin du (d'un) conflit armé avec les Touaregs.

681x454.jpg

Les longues silhouettes bleues parcouraient Tombouctou en petits groupes, halte, on me disait qu'ils faisaient commerce de sel, j'avais peine à croire qu'on puisse vivre au 21ème siècle du transport de sel d'un point à l'autre du désert. On les connaissait aussi pour leurs bijoux, conçus dans un argent affreusement léger.

On portait la même coiffe qu'eux, coquetterie sauf en cas de tempête de sable où le foulard entortillé autour de la tête servait bien.

On leur ressemblait. Mais ils bouffaient pas bien. Le sel...

 

07/04/2012

Tombeau-ctou one

Les américains y arrivent en avion. Une respiration en sortant du taxi qui les accompagne à JFK puis débarquent sur la piste sableuse de l'aéroport de Tombouctou.

Une arrivée sur Mars. Idiot.

Le chemin : de Mopti, dégoter un quatre-quatre.

Comment ? Je ne sais pas, un moment vous avez besoin d'un quatre-quatre, faut l'énoncer à haute voix, l'annonce se propage dans la ville, se tranquilliser, quelques heures plus tard dans la journée quelqu'un vous propose un prix pour la virée, vous le négociez, départ.

Il n'y a pas de plaquette avec le nombre de quatre-quatre dans la ville, un tarif moyen, des indications sur le trajet, sa durée, les conditions, l'assurance, les modalités, le dispositif, le fonctionnement, l'organisation, le pilotage de la prestation.

Le 4x4 est là à l'heure dite.

Il y a une route. Mais elle est empruntée par les camions qui la défoncent. Elle est refaite. Les camions repassent, le manège des camions ne s'arrête jamais, sauf en cas de coup d'Etat.

La piste est défoncée, la voiture bringuebale, c'est un long tape-cul, 5 à 6h.

La promenade est-elle belle ?

tom 2.jpg

ici

C'est de la terre avec des brins d'herbe. Pas majestueux. De la verdure rare.

On poursuit, sans raison de stopper jusqu'au fleuve.

Pas n'importe où.

Parfois, on panique, on est perdu, on ne trouve pas le point précis où embarquer pour traverser le fleuve.

On s'imagine alors que de la terre envahie de maigres bosquets, c'est comme du désert, parce qu'on tourne, comme un frère Dupond, une certaine angoisse se mêle à l'excitation, que fera-t-on si la nuit se lève et que l'on arrive trop tard pour prendre le bac et à quelle heure est le dernier départ ?

Oui, quelle heure, puisque l'on n'a jamais vu de dépliant sur le trajet pour relier Tombouctou, avec les horaires du bac par exemple.

Le chauffeur du quatre-quatre sait, par qui l'a-t-il appris ?

Il retrouve ses esprits, le bon chemin, c'est là qu'arrivera le bac.

Rien ne l'indique, pas de pancarte, d'autres gens qui l'attendent, on se regarde, pas de guérite, le moindre signe que c'est là.

Mais c'est là.

 

tom.jpg

 

 

 

 

02/04/2012

Le Mélenchonisto

D'aucuns, se méfient, moquent, le Jean-Lulu, ne croient pas à la mue, d'apparatckik social-démocrate à pasionario de l'ultra-gauche.

Charlotte-gainsbourg-converse.jpg

Il nous tromperait énormément.

CHARLOTTE-GAINSBOURG-BALENCIAGA.jpg

Not him, une pose, un coup médiatique.

Charlotte-Gainsbourg-chez-Balenciaga_w300.jpg

Telle la comédienne sommée de rebooster sa popularité en adoptant une allure plus arty et délaissant ses Converse pour arpenter le red carpet, le politique abandonne 31 ans de socialisme pour incarner le renouveau communiste.

11761-charlotte_gainsbourg.jpg

"Mélenchon relie{rait} trotskisme, PS et alliance avec les communistes par le fil conducteur des Lumières, un humanisme militant qui l’a mené de Voltaire à Marx, de Rousseau à l’écologie politique"on nous dit.

Pour trouver un point commun entre les jeans Levi's et du Balenciaga ça va ête plus compliqué, non pas qu'on n'y croit pas, à l'Union sacrée, mais elle a parfois l'air très empôtée, dans les habits de son ami Ghesquière, la Gainsbourg.

095m.jpg

Mélanchon, non, on peut pas dire ça, il semble à l'aise, dans son costume de tribun.

En mode warrior, il promet le grand soir - n'oubliez pas votre petite robe noire - même si ce ne sera pas aisé de virevolter avec ces godillots.

balenciaga_met_2_diaporama_large.gif

Mais foin de la réalité, finies les couleurs passées, l'élection c'est pour rêver, à bas sagesse et responsabilité, on est là pour se marrer.

11763-charlotte_gainsbourg.jpg

Y a d'la joie, bonjour, bonjour le SMIC à 1700 euros, y a d'la joie, on aura toutes les jambes de Carla, y a d'la joie et on portera toutes du Balenciaga.

52491-charlotte-gainsbourg-637x0-1.jpg

1700 ?

Le salaire médian au pays.

C'est cela : le candidat promet d'augmenter le salaire de 50% des français.

A ce niveau-là, c'est plus le rasage mais l'épilation à la lumière pulsée gratis !

Au fait, ça marche dans la vraie vie ?

2010-met1.jpg

Ouh les naïfs ! C'est pour la photo, on imagine pas qu'elle puisse faire 3 pas.

Comme si les programmes c'était fait pour être appliqué.

Portable, portable, portable, vous en avez de ces principes pour vous habiller.

Et pourquoi ce serait indécent, de proposer des mesures impossibles ?

Qu'est-ce qu'il leur reste d'autre, aux plus deshérités, à part fantasmer ?

balenciaga,charlotte gainsbourg,présidentielle,mélenchon,hollande,sondages,muse,mode,it girl,front de gauche,parti communiste

Tout ça, c'est encore l'influence néfaste d'Hollande qui vous pousse à de telles extrémités !

Celui-là, un vrai Gérard Darel de la politique.

balenciaga,charlotte gainsbourg,présidentielle,mélenchon,hollande,sondages,muse,mode,it girl,front de gauche,parti communiste

26/03/2012

Le cas Merah (caché)

Et je vous épargne : "boire".

Le cas Merah. Boire.

Je ne la fais pas.

Ou si, d'après les 3 lignes précédentes.

Mais j'aurais voulu m'en abstenir.

 

Je voulais à ce propos, non pas revenir sur l'assaut du RAID et prodiguer mes critiques constructives pour une intervention plus réussie la prochaine fois que le cas se présentera, mais redire à quel point les choses sont parfois rendues simples grâce aux intellectuels.

Ici, singulièrement Robert Castel.

Machin-truc Merah était-il fou ?

Aurait-il pu être jugé ?

 

Dans L'ordre psychiatrique, il devient clair qu'à cause de la Révolution Française, nous ne pouvions pas envoyer ce taré en prison d'une simple pichenette.

27/03/1790 Art.9 de la loi portant sur l'abolition des lettres de cachet décrété par l'Assemblée
constituante.

Avec l'abolition de la lettre de cachet, il faut trouver de bonnes raisons pour enfermer quelqu'un. Ouais mais, se disent les législateurs, et s'ils n'ont pas toute leur raison ?

Pof, naît l'aliéné.

"Déraisonnable, il n’est pas sujet du droit ; irresponsable, il ne peut être objet de sanction".

Ce qui n'a rien à voir avec le fait de savoir si le type était bien dans sa peau.

Mohamed, ça ne devait pas être l'extase dans ta tête.  Mais tu aurais compris qu'on te juge.

 

Et cela me rappelle mon étonnement lorsque les experts psychiatriques ont décrété que Breivik était schizophrène et délirait lors de l'attaque, un épisode psychotique, ont-ils décrété.

Le type gérait une ferme, amassait des engrais pour fabriquer un explosif, s'est déguisé, a planifié la tuerie...

Il faisait preuve d'une certaine rationalité, des moyens assez en accord avec la fin qu'il poursuivait.

Cet homme n'est pas dans un état habituel d'imbécilité, de démence ou de fureur, il s'appartient, il est autonome, capable d'échanges raisonnés avec autrui.

On imagine effectivement l'état de transe dans lequel il a pu se trouver pendant qu'il perpétuait ce massacre, le plaisir qu'aurait trouvé Merah à tuer, cette sensation de toute-puissance, enivrante, on préfèrerait : nauséeuse.

banlieue,gilles kepel,proche-orient,conflit,film,mauvaise foi,israel,foucault,musulman,mohamed merah,norvège,islamisme,racisme,présidentielle,attentat,terrorisme,breivik,robert caltel

Anders Breivik veut être reconnu coupable, lui. Merci.

Et son avocat s'est rangé à son avis :

"Dans un premier temps, M. Lippestad avait axé sa défense sur l'affirmation que son client était fou. C'est d'ailleurs la conclusion des deux premiers psychiatres qui l'ont examiné. Mais l'avocat a fini par adopter la ligne de son client.

Pour Geir Lippestad, beaucoup de ceux qui partagent les mêmes idées qu'Anders Breivik sont qualifiés d'extrémistes, pas de psychotiques. Alors pourquoi lui?

"Nous ferons témoigner des gens de milieux extrémistes qui raconteront comment ils pensent, afin d'établir que d'autres, sans aller jusqu'au passage à l'acte, partagent la même idéologie ou le même mode de pensée, soutient l'avocat. Ce que nous voulons montrer, c'est que nous avons à faire à une idéologie, et qu'il n'est pas le seul à la défendre, qu'il n'est donc pas un psychotique qui vivrait dans un monde à part."

Les experts auraient décrit une personne qui se trouve dans un univers illusoire où toutes ses pensées et ses gestes sont régis par ses illusions.

S'il y a illusion, elle est collective, si l'on en croit les intentions de vote pour le Front National.

Car son but, Breivik : "une guerre préventive contre les régimes culturellement marxistes/multiculturalistes d'Europe" afin "de repousser, battre ou affaiblir l'invasion/colonisation islamique en cours, pour avoir un avantage stratégique dans une guerre inévitable avant que la menace ne se matérialise".

 

Chez Merah, des obsessions également partagées par un certain nombre de petits copains, rien moins que fous, même si de Dieu - à ce compte-là, je mets pour ma part tous les croyants à l'asile, même les sobres protestants.

Combien sont-ils, en France, les jihadistes ? Pas beaucoup, croyons-nous savoir.

Ouf (fou, en verlan ?) !

Surveillés, parfois punis.

banlieue,gilles kepel,proche-orient,conflit,film,mauvaise foi,israel,foucault,musulman,mohamed merah,norvège,islamisme,racisme,présidentielle,attentat,terrorisme,breivik,robert caltel

Encouragés ?

Je ne ferai pas ce plaisir à Sarkozy, de l'accuser.

Il y a loin, de la stigmatisation latente à l'agression meurtrière.

Et tant pis pour nous si les tenants du choc des civilisations triomphent, plaignons-les de pouvoir jouir en de telles circonstances.

 

Mais il y a quelque chose, dans l'évènement, il y a cette facilité avec laquelle s'exprime la haine envers les juifs chez...

Là c'est dur.

Arabes ? Musulmans ? Islamistes ? Extrémistes musulmans ?

Dur parce que cette haine est partagée par des gens qui ne poseront jamais aucune bombe, qui ne traînent pas sur les sites islamistes, ne lisent pas forcément le Coran mais grandissent dans l'exécration d'Israël et s'identifient sans aucune retenue au peuple palestinien.

On les y aide (là, je fais un coucou à Ashton).

Bien sûr, rien d'irrémédiable.

 

Mais pourquoi ?

"Quelles sont les racines de cet antisémitisme ? Il n’est pas importé du conflit israélo-palestinien. Au contraire. La focalisation sur les événements du Proche-Orient vient du fait que les gens sont antisémites, pas l’inverse. L’antisémitisme puise ses racines dans les conditions sociales et le vide politique qui règnent dans certaines banlieues. C’est une forme de «socialisme des imbéciles» . Quand on écoute les gens tenir des propos antisémites, ils font leur portrait à l’envers : les juifs sont puissants, je suis faible ; ils sont partout, je suis nulle part ; ils sont solidaires, je suis seul ; ils ont le droit de revendiquer leur identité, nous, au contraire, n’avons aucun droit".

Non.

Attendez.

Vous voulez pas dire que, ce serait dingue, qu'il y a une solution politique ???

banlieue,gilles kepel,proche-orient,conflit,film,mauvaise foi,israel,foucault,musulman,mohamed merah,norvège,islamisme,racisme,présidentielle,attentat,terrorisme,breivik,robert caltel

19/03/2012

Buisson, personal stylist

Avant, les stars s'habillaient, les présidents avaient des programmes, tous se présentaient seuls, droits dans leurs stilettos, au jugement  de leurs sujets.

Puis vinrent les Raspoutine de la mode et de la politique, conseillers occultes, ils lisent les tendances, la fashionerie naviguant encore à vue, au qualitatif, le doigt mouillé quand en politique, on ausculte, on prend le pouls, la tension, la température, NFS, chimie-iono à coup de sondages.

Mais c'est pareil.

Que serait SPJ sans Patricia Field dans Sex & the city ? Et Sarkozy sans Patrick Buisson ?

Plus c'est gros, plus ça clashe, à la limite du mauvais goût,

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

non, du très mauvais goût, ainsi l'idée "qu'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales comme le propose le PS pourrait conduire à ce que "des étrangers rendent obligatoire la nourriture halal" dans les cantines scolaires".

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Pute au sale coeur, Buisson a abandonné ses collègues frontistes pour une version adoucie de l'idéologie, il a mis du vert d'eau dans son vin pourtant demeure un incorrigible nationaliste.

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Patrick, celui qui devait faire perdre Sarkozy en 2012 suit un programme simplissimo, apâter, bas instincts, en mode compter sur le sexe, en politique, donnez-nous de l'étranger, équation simple pour un homme "intarissable sur la « France horizontale », qui couchait avec l'occupant".

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

 

 

"Les frontières, c'est la préoccupation des Français les plus vulnérables. Les frontières, c'est ce qui protège les plus pauvres. Les privilégiés, eux, ne comptent pas sur l'Etat pour construire des frontières. Ils n'ont eu besoin de personne pour se les acheter. Frontières spatiales et sécuritaires : ils habitent les beaux quartiers. Frontières scolaires : leurs enfants fréquentent les meilleurs établissements. Frontières sociales : leur position les met à l'abri de tous les désordres de la mondialisation et en situation d'en recueillir tous les bénéfices". Le Monde.

Intelligenssimo, même pas faux, en mode respectabilité, mais mon tout est grossier, qui croirait que la dame au final est une sage businesswoman en goguette ?

Tout ça se terminera en centre de rétention.

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Ah, il en faut une sale gueule pour être aussi doué et rester dans l'ombre.

buisson, sarkozy, présidentielle, hollande, sondages, fn, front national, parti socialiste, cher coulter,

 

buisson, sarkozy, présidentielle, hollande, sondages, fn, front national, parti socialiste, cher coulter,

Au naturel, sans le maudit conseiller, ce n'est pourtant pas ça, pas de colonne vertébrale idéologique, no style.

buisson,sarkozy,présidentielle,hollande,sondages,fn,front national,parti socialiste,cher coulter

Sex and the city 1, le film, était une calamité, le deuxième opus s'est pourtant tourné.

Il a fait des millions d'entrées.

Alors ta carte électorale en main, gratos, ne te plante pas de séance.

15/03/2012

Bref, j'ai un frère

Quand il est né, je l'ai pas regardé, il m'a pas regardé, on s'est pas regardé, j'ai dit à ma mère "Je suis sûre que vous l'avez pas fait exprès".

Après j'ai bien aimé, j'ai vu que c'était plus marrant qu'un poupon, j'étais très poupon, j'en avais même une noire, je voulais tous les poupons et surtout les poupons qui faisaient pipi. Et lui le faisait.

Mais ça m'a irrité, quand il a eu la parole, il avait ses petites manières, j'avais pas les miennes, c'était trop mignon, comme dans tromignon, la grand-mère trouvait ça tromignon, les gens dans la rue trouvaient ça tromignon, sa mère trouvait ça tromignon, mes copines trouvaient ça tromignon, son institutrice trouvait ça tromignon, je trouvais ça trop misérable.

Je l'étais.

Il a senti le coup, il est devenu fan, fan de moi, parce que je le valdinguais dans la piscine en hurlant "Eh, monsieur Dingo", "Eh, monsieur Dingo", il savait pas qui était Dingo, il trouvait ça trop drôle, je savais que c'était moyen, j'étais épuisée de la valdinguer dans la piscine en criant "Eh, monsieur Dingo", je voulais être sa soeur préférée et il n'en avait qu'une, alors je le valdinguais dans la piscine en hurlant "Eh, monsieur Dingo".

Il était fan.

Puis, il est devenu méchant, méchant comme une punaise, méchant comme un petit frère, comme quelqu'un qui saurait comment faire sonner un téléphone et le ferait sonner au moment où sa grande soeur attend un appel important, court pour décrocher ce téléphone et rien, rien parce que c'est une blague de ce méchant enfant.

Le petit bonhomme était surtout flippant, pas un enfant normal, à 8 ans il m'a annoncé qu'il aimerait bien avoir son propre studio, il voulait son indépendance, il était flippant, je la voulais pas, j'étais l'ado, je faisais pas de crise d'ado, je réclamais pas à hue et à dia mon indépendance et lui réfléchissais au moyen de rassembler l'argent pour la caution, il était flippant.

Ce type était surtout occupé à brûler des G.I. Joe depuis ses plus jeunes années pour réaliser des films d'action avec des jouets. C'était ce qui le motivait. Mettre le feu à des figurines, non.
Réaliser : oui.

Aujourd'hui, sort une pépite politique faite de ses propres mains, pour le fun, pour pas s'en laver les mains, pour donner le rôle de sa vie à Bambi.


Bref, j'irai voter Hollande par VivementMai

Bref, j'en suis très fière.