15/06/2010

Histoire de l'air de rien

Raphaël

Poussin

rennes_le_chateau_i_pastori_di_arcadia_et_in_arcadia_ego_di_nicolas_poussin_museo_louvre_parigi.gif

Du temps passe. 2 siècles. Le temps de 40 mandats présidentiels.

On remet ça.

 

Jean-Louis David.

758px-Jacques-Louis_David,_Le_Serment_des_Horaces.jpg

Soit le néo-classicisme sur lequel on ne s'étendra pas comme si vous saviez ce que c'est. You do?





A l'origine de ce petit mouvement artistique mi-réac, mi-révolutionnaire, 2 potes : Mengs et Winckelmann.

"Ayant quitté Paris avec la conviction que l'antique ne le séduirait pas, il [David] est frappé sur place par la grandeur de cette civilisation et se trouve, en outre, plongé dans le grand mouvement néo-antique et initié, par l'intermédiaire de Peyron, Giraud, Quatremère de Quincy, aux théories nouvelles propagées par Mengs et l'archéologue Winckelmann."


Ce dernier quand même père de l'histoire de l'art (à quoi ça sert ?).

Mengs est le plus grand peintre du monde de son vivant. Fort oublié dès qu'il fut défunt.

Il ne renaclait pas à théoriser aussi, from time to time.
Comme vient de lui la théorie du miel et des abeilles (tout le monde remet sa culotte, svp).


L'artiste par excellence devait réunir le dessin de Raphaël au coloris du Titien et à la grace du Corrège.

Tout ça, tout ça, tout ça pour rien moins que ça :

Allegorical-Portrait-Of-James-Caulfield,-Lord-Charlemont.jpg

 

Je vous demande de vous concentrer.

Puis de

mater les pieds de Lord Charlemont.

Il est chaussé des "Santorin de Ash".

 


0000015722_21473_09.jpg

Il ne le savait pas, à l'époque.

Le moment de théorie : La sandale guêtre est à la spartiate ce que le néo-classicisme est au classicisme.

Margiela Martin son inventeur a respecté à la lettre les préceptes de Mengs : Y mettre tout, de la botte et du nu-pied, devait donner un miel exquis.

Un style... Pompier ?

Du coup, en représailles, que s'est-on pris dans la gueule ?

Même pas des entrailles.

119112.jpg

Un retour à la nature.

HOMME-FEMME-LUNE-FRIEDRICH.jpg

Est-ce que c'était ça, le romantisme ?

(Une énorme erreur dite coquille se cache à peine dans le texte. Une tactique à la Onfray pour m'assurer que vous lisez)


Commentaires

MDR pour les spartiates Ash, c'est saisissant!
J'ai bien tout lu et relu, je n'ai pas vu l'erreur, en revanche...
Bon, sinon, moi les espadrilles plates, c'est juste pas possible, sauf pour sortir les poubelles.. mais les sabots... euh...

Écrit par : civetta | 15/06/2010

Dieu des Classiques, des posts comme ça, c'est du brillantissime, jouissif pour toute la journée, excitant, euphorisant, coi. ça ira chercher dans les 50 commentaires, pas moins (la barre des 3000 sera enfoncée).

Grandiose.

(*) 7/10... mais des réponses un peu au hasard.

(**) "Une énorme erreur dite coquille" : M1 nous dirait que Jean-Louis David, ça décoiffe...

Écrit par : PhilipeC | 15/06/2010

J'aurais dit ballerines Repetto, mais c'est sûrement à cause d'Anna Karina. Héroïne romantique s'il en est.

Il me semble qu'ema, dans sa grande sagesse révolutionnaire (qui irrigue les rizières théoriques de son chef d'oeuvre "Le petit livre rouge d'emao ze dong"), pointe là d'intéressants exemples de plagiat par anticipation.

Si je résume : Margiela chez les Horace, Repetto chez Sardanapale ? C'est comme Renoir (le fils hein) dans Rohmer et Bresson dans Pasolini. C'est exactement ce qu'il nous faut.

Écrit par : laurent | 15/06/2010

Génial ! Que j'aime tes grand-écarts ! (en Repetto, ou pas)
La coquille m'a bien fait pouffer.
Et sinon des sabots j'en cherche, mais en douce et à l'insu de mon plein gré.

Écrit par : cilaïne | 15/06/2010

Très beau post, de l'Ema à la fois artistique, philosophique et fashion comme on aime! (Oui, ben, j'aime mieux quand on cause art que foot, hein) La Onfray's mistake, je crois, comme PhilippeC, qu'elle est capillotractée.
Ah, on aura compris, je pense, que je ne suis pas très néoclassicisme, à quelques exceptions près. Pour autant, je ne suis pas tellement fan de la peinture romantique, sauf Caspard David Friedrich qui est une de mes idoles (et que j'ai un tout petit peu étudier en histoire de l'art).


P.S.: j'en suis à 14 oraux d'explic' de texte, j'en peux plus! Je vais arriver à l'oral blasé! ^^

Écrit par : lord de Winter | 15/06/2010

coucou !!!!!!!!
bon je bosse, je commente en lousedé,
yéyéyé, j'ai bossé en vérité.

ça y est la barre des 3 000 est passée, par qui je sais pas, splash en plein dans le 4ème millénaire nous sommes.

contente que vous aimiez ! En plan Martin Margiela Mengs nous fait une belle alitération on est bien chanceux.

à plus tard pour répondre à toutes toutes toutes, vos propositions.

Écrit par : ema | 15/06/2010

Ce traité d'esthétique me botte (mouais, n'est pas Ema qui veut)

La sandale-guêtre est à la spartiate ce que le néo-classicisme est au classicisme, c'est brillant !

(tu sais qu'à la Sorbonne, il y a un cours de sociologie de l'art ? Eh bien, je te jure qu'avec des cours comme ça, j'aurais terminé mon année !) (en vrai, c'était bien, mais je n'avais plus le temps)

Écrit par : anacoluthe | 15/06/2010

Ma fois, si ça c'est pas du brillantissime !

Trop presque.... pas sûr d'avoir tout compris, moi, d'avoir saisi toutes les finesses de cette note... Un post à lire et à relire donc (ça tombe bien, je ne savais pas quoi faire de ma soirée)

Écrit par : Sam Lowry | 15/06/2010

civetta : le tableau m'a tapé dans l'oeil mais je ne m'attendais pas à trouver la réplique exacte de ses chaussures.
la petite "méchanceté" à ton égard c'est de mettre espadrilles et sabots dans le même bain...

PhilC : pour ce que ça vaut et je m'en réjouis, le 3millième était : VOUS. Bien sûr, j'ai dû en écrire au moins 1 500.
j'ai fait aussi un très bon score, je me suis dit que j'aurais dû tenter médecine (rapport au QCM. Mais vous aviez compris).
"Jacques-Louis" est un prénom qui s'est perdu mais aussi Pablo, Salvator, Edgar, Eugène n'ont pas séduit.

Laurent : hum, le romantisme c'est le retour à la nature, pas les minettes. Les repetto ce serait plutôt rococo ? Pour les Sardanapale, on pourrais penser à des chaussures qui font souffrir, peut-être les sortes de spartiates qui s'attachent avec des liens qui scient la cheville ?
quand faut-il abandonner une métaphore ? avant qu'elle ne rende fou.

cïlaine : je me demande bien pourquoi c'est sur les fringues que j'arrive à broder ? si j'aimais faire la cuisine, on aurait droit à des comparaisons viandes en sauce et néo-classicisme ?

Lord de Winter : mais qui voit-on d'autre que vous Lord, devant un tableau de Caspar, éternel Voyageur contemplant une mer de nuages (jamais blasé donc).

Écrit par : Ema | 15/06/2010

Anacoluthe : je me demande ce que c'est la sociologie de l'art, finalement. A part savoir que Utrillo c'est populo, comme goût. dixit Bourdieu.

Sam Lowry : mais ce soit y a la Corée du Nord (ah non, ai pas le droit de parler de "ça" sur MON blog. les commentateurs font la loi).
il m'arrive aussi un moment où je perds mon fil. ça se bouscule dans ma caboche.

Écrit par : Ema | 15/06/2010

mais alors, le radeau de la méduse ?

Écrit par : boultan | 15/06/2010

euh oui, c'est vrai espadrilles et sabots, on n'aime ou pas, mais ça n'est pas la meme chose. ceci dit je ne t'en veux pas le moins du monde!

Écrit par : civetta | 15/06/2010

Sur un nuage d'avoir été le 3000ème, le clic au bon moment comme sur Ebay, et j'attends la paire de Crockett&Jones incessamment, sur que personne ne la verra jamais sur le site d'Ema.

(*) on s'est concerté avec Lord, peinés devant votre tristesse, vous aurez le droit "d'en" parler (du pays du matin calme malgré les vuvuzuelas) ... mais avec les préraphaélites uniquement.

(**) Il n'y a pas eu 50 commentaires, mais un commentaire de Cilaïne en vaut au moins 100, alors...

Écrit par : PhilippeC | 16/06/2010

Je partage l'enthousiasme de Philippe C! Des posts comme ça, on en voudrait plus souvent!
Grande admirative de Martin Margiela au même titre que David, je ne peux que me réjouir de cette analyse.
Quand je pense que je n'ai même pas vu la coquille!!! Même pas tilté... Et pourtant à Jean-Louis David, on a dû la lui faire souvent!
Pour suivre Laurent, je rajoute KJacques pour le serment des Horaces...
(y'a aussi du Prada chez Fragonard cette année)

Écrit par : isabelle | 16/06/2010

Isabelle : "Des posts comme ça, on en voudrait plus souvent"

Mais il y a tout le temps !

Isabelle bis : "Et pourtant à Jean-Louis David, on a dû la lui faire souvent!"

euh, pas sur, en fait c'est l'inverse, le peintre était toujours coiffé avec un rateau, Talleyrand se moquait méchamment "Va te faire peigner par David" était la grande plaisanterie de l'époque.

Écrit par : PhilippeC | 16/06/2010

je brûle de ne pouvoir répondre

juste un mot : concernant le radeau de la méduse, je crois que la réponse est dans la question (du moins si la plage est de galets)

(phil, c'est un "il y EN a" ? ou "boh, on a le temps". c'est pos pareil)

Écrit par : ema | 16/06/2010

=> Mais il y "EN" a tout le temps, des posts comme ça ! (oups)

Moi aussi faire coquille pour m'assurer qu'Ema lut.

Écrit par : PhilippeC (Millénariste du jour) | 16/06/2010

Une chose à te dire : tu es GENIALE !!!

Écrit par : Stéphanie | 16/06/2010

philC : Crockett&Jones ! Mazette, je ne connaissais pas. Maintenant si. Je pensais que c'était un jeu de mots lié à mes animaux. Mais non.

Isabelle : je trouve ça très mignon d'imaginer que les potes de Jean-Louis David lui font souvent la blague "eh, salut Jacques-Louis David".

philC : merci bien pour le défi foot-préraphaélite. c'est possible, bien sûr. Si j'arrête de travailler. mais j'ai besoin d'aliénation.

Isabelle : à un moment j'ai voulu essayer un truc sioux à la Rondini et Sabines mais je me perdais.

Boultan : donc des méduses. elle la réponse. plus SERIEUSEMENT, les pieds en sangs.

Phil C : Tayllerand, trop fendard le gars.
et merci pour le EN.

Stéphanie : non parfois j'ai des illuminations. en fait faut dire j'ai vu cette peinture dans une salle d'attente ensuite ça a été l'enfer pour retrouver le nom du type, j'avais l'idée que c'était proche de Marx (Mengs) mais... Et puis je suis retombée sur la salle d'attente et là l'enfer je retrouvais plus le journal donc l'enfer dans la crainte que j'attende pas suffisamment dans la salle d'attente pour retrouver le journal.
voilà.

Écrit par : Ema | 16/06/2010

à pis oui d'accord aussi, très très d'accord : 1 COMMENTAIRE DE CILAINE = AMOUR ETERNEL

Écrit par : Ema | 16/06/2010

ÉTERNELLEMENT ÉTERNEL MÊME !
(avec accents sur majuscules spéciale dédicace to PhilC)
Vous êtes d'adorables flatteurs.
Même si souvent en mode lecture seule, je suis toujours là, fidèle dans l'ombre à me délecter de vos talents.
Bonne nuit jolie troupe !

Écrit par : cilaïne | 16/06/2010

La flagornerie est une chose bien vilaine, mais étant blogueuse itou, tu me comprendras quand je dis que c'est très très très agréable de voir que le premier commentaire d'inconnu sur son blog vient d'une personne avec de l'esprit et de la culture!

Écrit par : Marcelle | 16/06/2010

Romantisme : période de l'histoire où l'inspiration se faisait face à la mer immense et perpétuelle, cheveux fous au vent.

Ema La Bienveillantissime : ça se passe désormais dans les salles d'attente, en coup de vent, après un brush chez JLD.

O tempora ! ô mores !

(*) Pour le jour de mon 3000ième, j'ai même eu droit à un cadeau sublime : une dédicace personnelle et confidentielle de Cilaïne qui me va en plein dans le coeur.

Écrit par : PhilippeC (tout ému) | 17/06/2010

@ Philippe C: C'est juste qu'il y en a tout le temps chez Ema. Je parlais de la blogo en général.
@ ema: un truc sioux à la Rondini pour les sabines arrêtant le combat?... Pas mal.

Écrit par : isabelle | 18/06/2010

C'est plutôt toi qui m'éclaire... bravo!

Écrit par : Miss Glitzy | 19/06/2010

Écrire un commentaire